Quel type de lingerie porter lorsque l’on a une forte poitrine ?

Plus la taille de bonnet d’un soutien-gorge est grande et plus la poitrine est lourde, plus il est difficile de trouver le soutien-gorge optimal. Toutefois, il est possible d’obtenir le bon modèle avec les bonnes astuces. Nous passons en revue ce à quoi vous devez penser lorsque vous achetez de la lingerie pour une poitrine forte et lourde.

Faites vraiment attention à l’aile et le dos.

80 % du soutien provient de l’aile et le dos, qui supporte le poids de la poitrine. Un lingerie femme grande taille doit s’ajuster uniformément de l’avant à l’arrière et ne doit pas bouger ou se déplacer lorsque vous levez les bras, et doit reposer à plat sur votre dos sans remonter (si c’est le cas, cela signifie qu’elle est trop grande, car le poids des seins la fait remonter). Portez votre soutien-gorge sur le crochet le plus lâche, de sorte que lorsque la bande s’étire au fil du temps, vous pouvez l’utiliser davantage en la resserrant simplement.

A découvrir également : Comment choisir un manteau pour les femmes ?

Trouvez la taille de votre sister size

L’armature est-elle enfoncée ? Les bretelles tombent-elles constamment ? Avez-vous un double sein ? C’est le signe que la taille ne vous convient pas.

Ne vous stressez pas ! Il faut trouver votre sister size. Comment cela fonctionne-t-il ?

A lire en complément : Comment habiller une petite poitrine ?

En fait, c’est très simple. Votre bandeau est trop serré ? Montez d’une taille de bandeau, mais descendez d’une taille de bonnet, et la même règle s’applique en sens inverse. C’est facile !

Sachez ce qu’est un bon ajustement.

Les bonnets doivent toujours être bien ajustés sur les seins, sans béance, sans débordement et sans s’enfoncer dans les tissus. (S’il y a un renflement, c’est que le bonnet est trop petit ou que les bretelles sont trop serrées.) La center gore, c’est-à-dire la pièce de tissu située entre les deux bonnets, doit reposer à plat sur votre poitrine, au niveau de l’os central de la poitrine, tandis que les armatures doivent suivre le périmètre du tissu mammaire et reposer sur la cage thoracique. Les bretelles ne doivent jamais glisser (vous ne devez pouvoir passer que deux doigts dessous) ni s’enfoncer dans vos épaules.

Changez de soutien-gorge tous les six mois.

Les experts recommandent d’acheter un nouveau soutien-gorge tous les six mois. Comme vos chaussures préférées, ils s’usent et s’étirent avec l’usage, et les signes évidents qu’un soutien-gorge a fait son temps sont des bretelles qui glissent, une « double bulle » au niveau du bonnet, des bords effilochés, des armatures exposées et, bien sûr, un soutien-gorge qui ne vous remonte plus autant qu’avant.

Pour tirer le meilleur parti de votre soutien-gorge, vous devez entretenir toute votre garde-robe de lingerie : comme les fibres doivent avoir le temps de se reposer et de se rétracter après chaque port pour rester fonctionnelles, il est recommandé d’alterner les soutiens-gorge. (il est recommandé d’en avoir au moins trois en rotation régulière).

Considérez de la forme de votre poitrine.

Lorsque vous cherchez un nouveau soutien-gorge, il est important de penser non seulement à la taille de votre poitrine, mais aussi à la forme de vos seins. Si vos seins sont en forme de goutte d’eau, par exemple, un modèle demi-balconnet ou à balconnet pouvait vous convenir ; s’ils sont ronds, une silhouette plongeante ou triangulaire pourrait vous soutenir davantage, car elle ramène le tissu mammaire sur les côtés. Si vous avez une poitrine généreuse, les soutiens-gorge non doublés sont généralement les plus confortables, car ils arrondissent la forme de la poitrine et ont un effet d’aplatissement.

Pensez aux tissus.

C’est un mythe que les soutiens-gorge lourds, à l’aspect industriel, sont la seule option de lingerie de soutien quand on a de gros seins. Les marques expérimentent enfin (enfin !) une gamme de tissus, comme la dentelle et la maille, qui ne sacrifient pas le confort ou la structure pour les poitrines plus larges. Le secret est de s’assurer que le soutien-gorge, quelle que soit sa composition, offre un bon soutien des ailes, c’est-à-dire que les panneaux de tissu sur les côtés du soutien-gorge (ceux qui relient les bonnets au fermoir à l’arrière) sont solides et bien conçus pour pouvoir supporter une poitrine plus importante.

Parmi les autres critères de conception à prendre en compte, citons : des bonnets à armature ou rembourrés pour ajouter de la forme et de la définition ; des os latéraux pour stabiliser la bande ; des brides intérieures pour aider à la projection et au modelage naturel ; et des bretelles rembourrées pour gérer le volume d’un bonnet plus grand et offrir un port confortable.

Mode